Home

Septoplastie et rhinoseptoplastie : prise en charges des deviations internes et externes du nez

La chirurgie du nez (rhinoplastie, rhinoseptoplastie et rhinoplastie) est reconnue pour sa grande difficulté du fait d’une anatomie du nez particulièrement complexe.
Une grande connaissance de l’anatomie mais aussi de la pathologie du nez ainsi qu’une grande expérience et compétence dans ce domaine seront donc nécessaires à leur prise en charge. C’est pourquoi, certains chirurgiens ORL en ont fait une véritable seconde spécialité dans leur spécialité.

Rappel anatomique du nez

Le nez doit être considéré comme un édifice, avec un mur porteur médian (la cloison nasale cartilagineuse et osseuse) reposant sur une fondation (le plancher des fosses nasales) et recouvert d’un toit à la fois osseux et cartilagineux (os propres du nez sur la partie haute du nez, branches montantes des maxillaires supérieures en haut et latéralement, cartilage triangulaire latéralement sur le 1/3 moyen et cartilage de la pointe sur la partie basse).
L’ensemble est recouvert d’une couverture de peau, graisse et muscles.
Aussi l’examen du squelette est essentiel, toute asymétrie du squelette facial entrainera inévitablement des déformations et asymétries. Un plancher non horizontal aura pour conséquence que l’édifice penchera du côté de la déviation, des branches montantes asymétriques etc …

squelette nasale

squelette nasale

La cloison est le mur porteur du nez. On comprendra qu’il y a des limites dans son affaiblissement pour traiter des déviations sous peine de voir l’édifice s’effondrer (ensellure nasale) ou voir la pointe s’effondrer si elle n’est plus maintenue par une projection correcte de la cloison.

schéma cloison nasale

schéma cloison nasale

 

Le nez est aligné entre le yeux en haut , et le milieu du philtrum en bas
Il n’est pas possible de mettre le nez en rectitude si ces deux points ne sont pas alignés, la rectitude étant tout simplement impossible.

déviations du nez et asymétries su squelette facial

déviations du nez et asymétries su squelette facial

photo 3 bis

 

 

Il existe deux points clés anatomiques bien connus des rhinoplasticiens, le point K qui est la jonction entre la partie osseuse dorsale du nez et le point E, l’épine nasale où se fixe de façon très solide la cloison dans sa partie antérieure. Ces deux points devront être respectés ou reconstruits sous peine de voir des effondrements apparaître.
2 parties antérieures de la cloison nasale , correspondent au support du nez et participe a la forme externe du nez , il faudra les respecter , ce sont : le support dorsal et le support caudal

les zones clés de la closion nasale et de son support

les zones clés de la closion nasale et de son support

 

Share to Google Plus